NAPA AUTOPRO

Une mise au point complète

Votre tondeuse ne démarre pas au printemps : vous avez beau vous évertuer à tirer sur la corde de lancement, le moteur refuse de se mettre en marche, même si vous ajustez l’étrangleur ou pompez un peu de carburant. De guerre lasse, vous confiez l’objet récalcitrant à un atelier qui fait une mise au point pour une soixantaine de dollars. Quand vous vous présentez à votre atelier NAPA AUTOPRO, le conseiller technique vous indique qu’il vous en coûtera quelques centaines de dollars. Avec stupéfaction, vous demandez à votre interlocuteur de quoi il en retourne pour que la facture soit aussi élevée comparativement à celle de votre tondeuse à gazon.

Vous réaliserez alors que vous avez parcouru presque 100 000 kilomètres en effectuant seulement des vidanges d’huile et quelques entretiens mineurs ici et là. C’est le kilométrage recommandé pour la majorité des véhicules entre deux mises au point. Votre voiture a traversé les quatre saisons, a toujours démarré et vous a rendu sa part de loyaux services. Cependant, il vient un moment où l’ordinateur de votre voiture ne suffit plus à ajuster les paramètres pour faire fonctionner la mécanique, et certains composants ont atteint la fin de leur vie utile, si bien qu’ils doivent être remplacés.

Il faudra donc changer les bougies et, s’il s’agit d’un V6 ou d’un V8, il est parfois nécessaire de déplacer le moteur pour les atteindre. Une bougie longue durée pour automobile peut se vendre 40 dollars, alors que celle de votre tondeuse se vend moins de 5 dollars! Les câbles qui relient bobines et bougies ont séchés et les coiffes laissent passer l’humidité : voilà d’autres pièces à remplacer. Au bout d’un tour de compteur, les injecteurs nécessitent un nettoyage complet, et même avant si l’injection est directe, un travail qui peut demander du temps. Si on ajoute un remplacement de la courroie de distribution, une analyse de l’ordinateur si un témoin était allumé dans le tableau de bord, une vidange d’huile et le remplacement des filtres (air, essence, huile et habitacle), vous comprendrez qu’il faudra une bonne demi-journée de travail pour redonner à votre véhicule sa fraîcheur d’antan et l’élan nécessaire pour parcourir une autre distance de100 000 km.

Cependant, le regain de vie sera évident. À la pompe, votre véhicule consommera un ou deux litres de moins par cent kilomètres. Les accélérations seront plus vives et les passages de vitesse, plus souples. Les démarrages seront instantanés et la crainte de tomber en panne disparaîtra lorsque vous voyagerez en région. Vous savez maintenant ce qui justifie la facture!