L’antipatinage : Quand faut-il le désactiver?

2019/11/26

L’antipatinage dont sont dotées les voitures récentes est un système électronique dont l’utilité n’est plus à prouver. Son rôle est de faire en sorte, s’il est activé, qu’aucune roue motrice ne patine lorsque l’adhérence est insuffisante. Ce système augmente donc la confiance de l’automobiliste tout en réduisant le stress associé à la conduite sur la neige ou sous la pluie, ou encore lorsque l’asphalte fait place au gravier.

Dans certains cas, malgré ses grandes qualités, l’antipatinage peut être nuisible. Voyons ensemble les raisons qui justifient d’appuyer sur le bouton de désactivation de l’antipatinage.

Comment ça marche, l’antipatinage?

Tout d’abord, voyons rapidement le fonctionnement de l’antipatinage. Ce sont les mêmes capteurs de vitesse de roue associés au système de freinage ABS qui sont au cœur de l’antipatinage. Leur signal est interprété par un calculateur qui peut alors savoir si les roues motrices patinent ou non. Lorsque c’est le cas, le calculateur peut alors émettre deux commandes :

Certains systèmes sont programmés pour réaliser ces deux commandes en même temps.

Quand faut-il désactiver l’antipatinage?

Dans la grande majorité des situations, l’antipatinage est un système qui rend la conduite plus sûre. C’est donc un système qui devrait être activé en permanence lors de la conduite normale.

Toutefois, dans certaines circonstances, l’antipatinage peut devenir nuisible. Par exemple, lors de la conduite sur la neige à basse vitesse, l’antipatinage peut nuire à la prise de vitesse nécessaire pour sortir d’un espace de stationnement, pour remonter une allée ou, encore, pour se frayer un chemin dans la neige profonde.

Lors de la conduite à basse vitesse sur la neige, sur la glace ou même dans la boue, il est normal qu’une roue patine un peu; en fait, c’est même carrément nécessaire pour que le véhicule continue d’avancer. Dans ces conditions, obtenir une adhérence parfaite n’est tout simplement pas possible. Le problème, c’est que le système antipatinage n’est pas en mesure de s’en rendre compte. Tout ce que le système détecte, c’est qu’une ou deux roues tournent plus vite que les autres. Alors, puisque le système applique les freins sur les roues qui patinent ou réduit la puissance du moteur, il est fort probable que le véhicule se retrouve immobilisé sans possibilité d’avancer. Dans certains cas, l’antipatinage peut carrément empêcher tout mouvement.

En désactivant l’antipatinage, le fait de laisser les roues patiner pourrait éventuellement les aider à produire suffisamment de traction pour sortir d’un mauvais pas.

N’oubliez pas de le réactiver par la suite

Une fois que le véhicule est sorti de sa fâcheuse situation, il est important de réactiver le système antipatinage. Même si la route est enneigée, la conduite à vitesse normale est plus sûre et plus prévisible lorsque ce système est activé. Puisque vous êtes habitué à conduire avec l’antipatinage activé, remettre ce système en fonction rendra votre conduite plus sécuritaire et vous aidera à prévenir toute mauvaise surprise.

Découvrez tous les produits électroniques offerts sur napacanada.com, ou faites confiance à l’un de nos 600 ateliers NAPA AUTOPRO pour l’entretien et la réparation de votre véhicule. Pour plus d’information sur le système antipatinage, consultez un expert du centre de services NAPA AUTOPRO de votre région.

Par Benjamin Hunting

« Retour