Erreurs à éviter

« Retour aux conseils d’entretien des autos et des véhicules

VIDER COMPLÈTEMENT VOTRE BATTERIE

Votre batterie a de nombreuses fonctions : elle doit fournir beaucoup de puissance pour démarrer votre moteur, puis pour alimenter tous les systèmes électriques ainsi que certains accessoires, tels que les sièges chauffants et la chaîne stéréo, en plus d'avoir à recharger des gadgets comme les téléphones cellulaires, les ordinateurs et plus.

Sur de courts trajets, votre alternateur n'a pas le temps de recharger complètement votre batterie, la laissant avec seulement une charge partielle. Dans votre batterie, les morceaux non chargés des plaques de plomb s’épuisent après une période de temps et ne peuvent jamais se réapprovisionner complètement par la suite. C'est pourquoi 70 % des batteries ne durent pas plus de 48 mois.

L’erreur à éviter est de vider complètement votre batterie ou de la décharger inutilement.

Laisser vos phares allumés ou regarder un DVD sans que le moteur tourne abaisse le niveau de charge de votre batterie, et des semaines de conduite urbaine normale peuvent être nécessaire pour la remonter à un niveau adéquat.

Pendant ce temps, les morceaux non chargés des plaques de plomb s’épuisent. Une batterie de voiture ne peut supporter que dix de ces cycles de décharge complète avant que la batterie ne soit plus bonne – donc vous pouvez constater comment une seule fois peut être dommageable!

Évitez de complètement vider votre batterie et songez même à la recharger à quelques mois d’intervalles pour prolonger sa longévité.

TRUCS D’ÉCONOMIE D’ESSENCE

Le prix de l’essence étant aussi élevé, il est légitime de vouloir faire des économies en modifiant votre consommation de carburant. Vous pouvez trouver plusieurs moyens d’épargner sur les coûts – certains sont légaux, certains sont discutables et d'autres sont carrément frauduleux.

Avant de dépenser l’argent gagné à la sueur de votre front sur des méthodes d’économie d'essence en vogue, faites des recherches. Si elles défient les lois de la physique, c’est probablement trop beau pour être vrai. Il n'y a pas de pilules magiques ni de dispositifs qui améliorent considérablement la consommation de carburant. Les altérations du moteur « faites maison » peuvent causer des dommages, compromettre votre sécurité et peuvent même être illégales.

Il est fortement conseillé de s’en tenir aux services d’entretien testés et approuvés, tels que les suivants : faire remplacer votre huile à moteur ainsi que le liquide de transmission dans les délais, garder vos pneus correctement gonflés, effectuer un nettoyage du système de carburant selon les recommandations et réduire la charge de votre véhicule en en retirant les articles inutiles. Ces choses simples peuvent avoir un grand impact sur votre consommation de carburant.

La façon dont vous conduisez peut également vous aider à économiser de l’essence : évitez les démarrages rapides, respectez les limites de vitesse et utilisez le régulateur de vitesse lorsque propice.

Et vous pouvez toujours consulter votre technicien pour évaluer ce que vous pouvez faire afin améliorer votre consommation de carburant!

IGNORER VOTRE TÉMOIN D’ANOMALIE DU MOTEUR

Les ordinateurs de bord surveillent une myriade de capteurs ainsi que les fonctions du moteur. Si quelque chose est défectueux, l'ordinateur stocke un code d’anomalie et allume le témoin. Cependant, il y a des centaines de codes d'anomalie possibles et un seul témoin, donc quand il s’allume, vous n'avez aucune idée de ce qui cloche. Il faut donc enquêter un peu pour diagnostiquer le problème. 

Si votre témoin d’anomalie du moteur clignote, cela signifie que quelque chose de grave et qui pourrait conduire à des dommages immédiats se produit. Vous ne devez pas conduire à haute vitesse, tirer une remorque ou transporter des charges lourdes quand votre témoin d’anomalie clignote. Amenez votre voiture à votre centre de services le plus tôt possible.

Un témoin d’anomalie du moteur allumé en permanence est moins grave – vous avez quelques jours pour vous rendre dans un garage. Par exemple, un bouchon de réservoir desserré est une des raisons les plus fréquentes pour que le témoin s’allume. Une fois le bouchon bien vissé, l'ordinateur gardera un œil sur le problème pendant quelques jours et lorsqu’il se rendra compte qu’il est réglé, il éteindra le témoin.

Lorsque vous ferez vérifier votre voiture, le technicien récupérera le code d’anomalie(s) à partir de l'ordinateur du véhicule. Le code lui fournira les problèmes exclus des données, ce qui lui donnera une piste pour découvrir ce qui ne va pas et comment le régler. Ce peut être un processus très rapide ou plus long, tout dépendant du problème.

Ignorer le témoin d’anomalie du moteur, c’est ignorer un problème. Vous ne voudriez pas ignorer des symptômes comme la fièvre ou la douleur – vous iriez voir un professionnel de la santé pour savoir ce qui ne va pas et comment vous soigner. Lorsque votre témoin d’anomalie du moteur est allumé, rendez-vous le plus rapidement possible à votre centre de services pour prendre en charge le problème.

LE MYTHE DU « SANS ENTRETIEN »

Les véhicules modernes étant si fiables, il est facile de faire l'erreur de penser qu'ils ne nécessitent aucun entretien. Évidemment, ce n'est pas le cas, mais certains termes d’entretien ont pris un nouveau sens.

Par exemple, le terme « mise au point » désignait autrefois des tâches précises, comme : remplacer les points et les bougies d’allumage, le temps de calage de l'allumage et le réglage du carburateur. Aujourd’hui, avec les systèmes d’allumage et d’injection électroniques, la plupart de ces tâches ne se retrouvent plus sur la liste.

De nos jours, une mise au point est associée aux services d’entretien de base recommandés aux longs intervalles (24 000, 48 000 et 96 000 km). À ces intervalles, les recommandations dépassent les changements de fluides de base pour inclure les inspections des systèmes principaux.

L'âge et le kilométrage influencent entre autres les freins, la direction, la batterie, la géométrie, la suspension et la transmission. Une inspection approfondie lors des mises au point d'intervalles permet de découvrir les pièces usées ou qui approchent de leur fin de vie avant qu'elles ne vous créent des désagréments, causent des dommages et des dépenses inutiles.

Ne sombrez pas dans la fâcheuse habitude de ne pas exiger vos changements de fluides. Quand un intervalle plus important arrive, demandez à votre centre de services d'exécuter toutes les tâches de la liste du fabricant. Si tout est bien, super! Si l’on trouve quelque chose, vous pourrez régler le problème avant qu'il ne s’aggrave.

Lésiner sur la qualité du carburant

Les diverses marques de carburant ne sont pas fabriquées de la même façon. En période d’inflation du prix de l’essence, il est vraiment tentant de vouloir économiser un dollar ou deux en magasinant. Et il n'y a rien de mal à cela, tant que vous savez ce que vous obtenez.

Tout d'abord, il ne faut jamais tenter d'économiser de l'argent en utilisant du carburant ayant un indice d'octane inférieur à celui recommandé par le fabricant. Cela peut endommager votre moteur.

Il faut savoir que le gouvernement exige un niveau minimum de détergent dans l'essence. Le détergent protège contre l'accumulation de gomme et de vernis dans le système de carburant, permet de maintenir les injecteurs de carburant propres et efficaces, prévient et élimine les dépôts de carbone sur les soupapes et dans la chambre de combustion.

Néanmoins, certaines marques d'essence ont plusieurs fois la quantité de détergent requis par la loi. L'essence provenant des ces marques garde le système de carburant et de combustion plus propre et plus efficace, ce qui se traduit par un rendement supérieur, une meilleure économie de carburant, moins de nettoyage des systèmes de carburant et des injecteurs de carburant plus durables.

Les quelques dollars supplémentaires dépensés à la pompe lors d’achat de carburant de qualité empêchent certaines grandes dépenses dans le futur – ce qui, au final, vous aide à épargner beaucoup plus d’argent.

Un peu de recherche vous aidera à déterminer quels détaillants ont le carburant qui, à long terme, sera le mieux pour votre véhicule et votre portefeuille.

UTILISER LES MAUVAIS FLUIDES

Votre véhicule nécessite une variété de fluides, et il est important que vous utilisiez les fluides appropriés dans chaque système. Ceci est devenu de plus en plus important au fil des percées technologiques automobiles, créant le besoin pour des formules spéciales de fluides automobiles afin de suivre le rythme.

La première chose à faire est de toujours utiliser le fluide approprié pour chaque système : l’huile à moteur va dans le moteur, le liquide de transmission va dans la transmission, le liquide de refroidissement/antigel va dans le système de refroidissement et ainsi de suite. Même si certains de ces fluides peuvent se ressembler, verser le mauvais liquide peut causer des dommages très coûteux.

La deuxième chose à faire est d'utiliser le bon type de fluide selon votre véhicule. Votre fabricant vous fera des recommandations précises sur les fluides qui répondent aux exigences techniques.

Voici deux exemples :

• L'huile à moteur

o Grade : Est exprimé dans des termes tels 5W-20 ou 10W-40. La conception du moteur détermine les propriétés chimiques requises pour une bonne protection du moteur.

o Type : Classique, mélange synthétique ou entièrement synthétique. Il faut toujours utiliser à tout le moins le type recommandé par votre fabricant. Il est correct d’aller à un grade supérieur, mais ne jamais acheter un grade inférieur à celui recommandé.

• Liquide de refroidissement/Antigel

o Type : Il y a maintenant de nombreux types de liquide de refroidissement. Chacun a une couleur différente afin d'éviter la confusion. L’installation du mauvais liquide peut endommager votre système de refroidissement et peut même annuler la garantie.

La transmission, la direction assistée, le différentiel et le liquide des freins nécessitent aussi des recommandations précises du fabricant. Avant de verser vos fluides vous-mêmes, assurez-vous d’avoir le fluide requis selon le véhicule que vous possédez.

UTILISER LE MAUVAIS INDICE D’OCTANE

Beaucoup d'entre nous ont appris à utiliser un indice d'octane plus élevé afin d’augmenter la puissance.

Avec les moteurs modernes contrôlés par ordinateur, choisir parmi les indices ordinaire, moyen et haut de gamme est devenu compliqué.

L'indice d'octane est classifié numériquement : 85, 87, 89, 92, etc. Plus le chiffre est élevé, plus le carburant est résistant à une combustion prématurée. Comme le carburant et l'air sont comprimés dans le moteur, ils peuvent exploser prématurément, ce qui doit être évité. Le fabricant de votre véhicule est en mesure de vous recommander l'indice d'octane approprié selon la façon dont votre moteur a été conçu. Ce numéro est indiqué sur un autocollant sur le bouchon de votre réservoir d’essence. 

Règles générales :

• Ne jamais utiliser un indice d'octane inférieur à celui recommandé par le fabricant. Au fil de temps, cela peut entraîner des dommages au moteur.

• L'utilisation de carburant ayant un indice d'octane supérieur à celui recommandé pour la plupart des véhicules modernes ne fournira pas d’avantages considérables en ce qui concerne la performance ou l'économie d’essence. Autrement dit, ça ne vaut pas les frais supplémentaires.

• Certains moteurs, généralement ceux des voitures haut de gamme performantes, sont conçus pour fonctionner avec deux grades d'octane. C'est qu'ils sont équipés de capteurs supplémentaires et de commandes informatiques qui ne se retrouvent pas dans la plupart des véhicules. Le fabricant indiquera le grade selon le rendement du cheval-vapeur. 

Les fabricants produisent de plus en plus de moteurs à compression à ratio élevé et à chargement turbo qui nécessitent du carburant d’indice d'octane élevé afin de générer la puissance et la durabilité conçues dans le moteur. Bref, vouloir économiser quelques cents sur le litre d'essence peut, au bout du compte, se transformer en grosse dépense.

CHOISIR LE PRIX AVANT LA QUALITÉ

Le vieil adage, « payer moins cher pour en avoir plus », s’avère pour beaucoup de choses. Par exemple, une paire de chaussures de bonne qualité durera plus longtemps que celles en solde et bon marché.

Le dilemme prix/qualité dépend de la façon dont vous prenez soin de votre voiture.

Voici quelques exemples : 

• Pneus : Les pneus de qualité supérieure dureront plus longtemps et performeront mieux que les pneus bas de gamme.

• Le remplacement des pièces automobiles : Les pièces de qualité atteindront ou dépasseront les recommandations du fabricant, selon votre véhicule. Les pièces bon marché peuvent ne pas durer aussi longtemps ou ne pas performer selon les normes d’ingénierie de votre véhicule.

• Carburant : L’essence de haut niveau contient plus de détergents que le minimum requis par la loi. Cela permet de garder votre système de carburant propre et de maintenir un fonctionnement efficace.

• L'huile à moteur et les autres fluides : Les intervalles des changements d’huile et autres fluides sont basés sur le maintien de la qualité des fluides d’origine, comme lorsque le véhicule était neuf. Si vous passez à de l'huile et à des fluides contenant moins de détergent et d’additifs anticorrosion, vous devrez changer vos fluides plus souvent pour maintenir le même niveau de protection.

Quand il s'agit de prendre soin de votre voiture, optez pour la meilleure qualité que vous pouvez vous permettre. Votre technicien NAPA AUTOPRO peut vous aider à élaborer un plan afin de réduire les coûts, tout en préservant les performances et la sécurité.