Pompe à eau

Entretien de la pompe à eau et du système de refroidissement

L’entretien du système de refroidissement s’effectue en plusieurs étapes. Un technicien certifié NAPA AUTOPRO pourra vérifier périodiquement, soit une ou deux fois par année, la proportion d’éthylène glycol ou d’antigel dans le système et apporter les mesures correctives nécessaires. Selon les recommandations du fabricant, le mélange devra être toutefois vidangé à des intervalles d’environ 100 000 km.

En guise d’avertissement, en cas de surchauffe, le conducteur verra l’aiguille de la jauge de température, si le véhicule en est muni, osciller dans la zone rouge ou le témoin d’anomalie s’allumer dans le tableau de bord. Si cette situation survient, il faudra immédiatement immobiliser le véhicule, au risque de causer des dommages très importants au moteur, puis attendre que ce dernier refroidisse. Il faudra alors vérifier le niveau de liquide de refroidissement et en ajouter au besoin dans le vase d’expansion. Un remorquage vers un centre NAPA AUTOPRO pourrait s’avérer la meilleure solution.

La pompe à liquide refroidissant (aussi appelée une pompe à eau) est l’organe principal du système. Elle peut être entraînée par une courroie ou un engrenage. Une inspection visuelle permettra de repérer une courroie trop lâche ou une fuite de liquide. La circulation du liquide se fait dans un circuit fermé reliant la pompe, le moteur et le radiateur. Les durites qui bouclent le circuit peuvent se gonfler, se fissurer ou se perforer. Finalement, le radiateur peut fuir, à la suite d’une légère collision ou simplement en raison d’une usure normale. Dans tous ces cas, le recours à un technicien certifié NAPA AUTOPRO pour une inspection ou des réparations demeure la meilleure solution.