Vérifier la pression des pneus est d’une importance capitale en hiver

2020/02/01

Gérer la pression des pneus en hiver n’est pas tout à fait la même chose qu’en été. Pourquoi? Parce que la basse température peut avoir un impact important sur la pression de l’air qui est contenu dans les pneus. Les fluctuations de température peuvent causer des pressions inégales, ce qui a une influence sur la sécurité de votre véhicule sur la route.

Un peu de théorie

Quand l’air se refroidit, il se contracte. Ce changement n’est pas visible dans l’atmosphère, car c’est un système beaucoup trop vaste pour que ce soit perceptible, mais à l’échelle d’un pneu dans lequel l’air est comprimé, c’est une autre histoire. Le volume d’air contenu dans un pneu se contracte donc lorsque le mercure chute, et cette contraction prend la forme d’une baisse de pression qui est difficile à quantifier.

En fait, la pression des pneus est affectée par plusieurs facteurs, comme l’exposition au soleil, qui peut même faire varier la pression des pneus d’un seul côté de la voiture. Mais en règle générale, on peut évaluer la chute de pression en fonction de la température comme ceci : la pression diminue d’une simple livre par po² lorsque le mercure chute de 5 degrés Celsius.

Pourquoi est-ce important?

Rouler sur des pneus dont la pression est inégale, alors que ceux d’un côté sont plus mous que ceux de l’autre, est un bon moyen de rendre le comportement routier imprévisible, particulièrement en conditions hivernales. Et même si tous les pneus ont subi une baisse de pression équivalente, rouler sur des pneus sous-gonflés a des conséquences sur la sécurité, et ce pour deux raisons.

La première, c’est que cela a une incidence sur l’usure. Lorsque les pneus ne sont pas gonflés à la pression recommandée par le constructeur, leur semelle a tendance à se courber dans le milieu. Le poids du véhicule est ainsi réparti sur les flancs, qui sont alors davantage exposés aux aléas de la route. Les bords de la bande de roulement s’usent alors plus vite que la partie centrale.

La deuxième, c’est que cela a une incidence sur la sécurité. Puisque la partie du centre de la bande de roulement du pneu n’est plus sollicitée, elle ne peut plus contribuer à l’évacuation de la neige, de l’eau ou de la gadoue; aussi, la surface de contact du pneu avec la route s’en trouve réduite. L’adhérence ainsi diminuée est particulièrement notable lors de virages ou de freinages.

Comment y remédier?

Pour vérifier facilement la pression des pneus en hiver, il suffit de jeter un œil chaque jour aux pneus pour voir s’ils ont besoin ou non d’être gonflés. Lors des journées les plus froides, où la température a chuté de plusieurs degrés, il peut être nécessaire de vérifier la pression avec un manomètre pour s’assurer qu’elle respecte les recommandations du fabricant. Et si ce n’est pas le cas, il faut alors utiliser un compresseur d’air ou se rendre à une station-service pour regonfler les pneus à un niveau acceptable.

La vérification régulière de la pression des pneus est une tâche facile. La négliger peut toutefois entraîner des problèmes. Prenez le temps de le faire même en hiver, car cette vérification toute simple peut vous éviter des problèmes plus sérieux sur la route.

Par Benjamin Hunting

« Retour