Mes pneus sont-ils correctement gonflés ?

2014/08/04

Regardez-vous parfois les deux pneus du côté conducteur de votre véhicule? Si l’un d’eux était dégonflé de 30 %, pensez-vous que vous pourriez dire lequel juste en les regardant? Étonnamment, la plupart des gens ne le peuvent pas. C’est pourquoi les conducteurs utilisent régulièrement leur indicateur de pression d’air pour pneus!

Faites connaissance avec vos pneus

La plupart des gens pensent à leurs pneus uniquement quand vient le temps de les changer ou quand ils ont un pneu à plat. En fait, vos pneus ont une utilité pour des fonctions loin d’être aussi évidentes. Lorsqu’ils sont gonflés comme il faut, les pneus adhèrent mieux sur les routes mouillées, optimisent la consommation de carburant et permettent de réduire les distances de freinage. Le sous-gonflement des pneus, même si ce n’est que de 30 % (c’est vrai, le pourcentage que vous pensez pouvoir détecter facilement à l’œil, mais que vous ne voyez pas!), peut entraîner une usure prématurée de la bande, une friction interne causant de la chaleur dans le flanc, et finalement mener à la défaillance du pneu. En fait, 75 % des pneus à plat sur la route sont dus à une fuite d’air progressive ou à un sous-gonflage. Enfin, des pneus gonflés adéquatement vous offrent la sensation de conduite automobile prévue par les concepteurs de votre véhicule.

La dure réalité sur la pression des pneus

Dans la plupart des régions au Canada, où la différence de température entre l’été et l’hiver est facilement de 50 à 60 degrés Celsius, nous ferions mieux de garder en tête que la pression des pneus baisse de 1 psi à chaque baisse de 5,5 oC de température extérieure. Donc, un pneu qui avait 30 psi à 30 oC devrait, laissé à lui-même, perdre environ 20 lb de pression lors d’une journée très froide en hiver. (C’est une perte de 30 % que vous ne pouvez pas vraiment détecter visuellement.)

Nous savons que la température ne change pas si drastiquement en une nuit, mais la pression des pneus est quelque chose sur quoi nous devrons garder l’œil d’ici quelques semaines, et bien sûr d’une saison à l’autre.

Alors si vous ne pouvez pas simplement compter sur vos yeux et votre système de surveillance de la pression des pneus (TPMS) pour vous alerter d’une perte de pression de 25 %, que pouvez-vous faire? La réponse est la suivante : achetez-vous un bon manomètre pour pneus et prenez l’habitude de vérifier la pression de vos pneus tout au long de l’année. Et ne vous fiez pas à l’indication du compresseur d’air à pièces de la station-service. Vous n’avez aucune garantie sur l’exactitude de sa lecture.

Pour terminer, vérifiez toujours la pression sur un pneu froid, comme le matin, avant d’utiliser votre voiture.

« Retour